Pourquoi vous êtes "has been" ?

21/7/2020

Derrière ce titre un poil provocateur se cache une réalité professionnelle de plus en plus répandue, bien que difficile à admettre : vos connaissances deviennent rapidement obsolètes. Pourquoi est-ce le cas ? Comment y remédier ? Enfin, cette réalité, amère au premier abord, ne serait-elle pas une superbe opportunité de vie lorsqu’on l’explore de plus près ? 


Des compétences de moins en moins durables

Has Been : littéralement « a été ». Un Has Been est une personne dont la vogue réelle appartient au passé. Le terme est souvent utilisé pour désigner un(e) artiste ayant connu un grand succès dans le passé, mais qui est depuis tombé(e) dans l'oubli, a retrouvé l'anonymat ou persévère dans le monde du spectacle bien que sa carrière soit en perte de vitesse. En français, on peut dire « vieille gloire » ou « ancienne gloire ».

Vous devez vous demander : pourquoi parle-t-on de moi comme un Has Been alors que je n’ai jamais caressé le monde du spectacle ? Très simplement, cette terminologie s’applique aujourd’hui au monde professionnel. Un Has Been est une personne dont les compétences sont profondément obsolètes. Cette personne, bien qu’essentielle auparavant, est bien souvent un boulet pour son employeur qui attend sa retraite avec une impatience digne d’un nourrisson affamé après une nuit de sommeil. Cependant, aujourd’hui, il est possible de devenir Has Been dès le début de sa carrière. Pourquoi ? Avec les avancées logistiques et technologiques, les compétences évoluent à vitesse V et il faut sans arrêt « se mettre à jour » pour ne pas être dépassé. Vous souhaitez un exemple ? Pas de souci. Pour une fois, je ne serai pas qu’une plume au service de vos yeux ébahis par mes qualités stylistiques. Je vais vous parler de ma propre expérience. J’ai terminé mes études en publicité, avec une spécialité en conception-rédaction, il y a près de neuf ans. Mon mémoire de fin d’études était intitulé « Comment réussir une campagne efficace sur Facebook ? ». Neuf ans plus tard, les connaissances dévoilées dans ce formidable récit (oui, j’aime valoriser mon travail) me paraissent parfaitement obsolètes. En me relisant, j’ai l’impression de lire mon grand-père lorsqu’il me parle de MMS. Je n’ai pourtant que 32 ans… et sans une farouche volonté de rester opérationnel, je serais déjà un Has Been de la publicité. 


Comment rester performant et compétitif

Comment faire pour échapper à cette condition aussi précaire que dévalorisante ? La formation, pardi ! L’État a mis en place le CPF dans le but d’empêcher l’obsolescence involontaire de la force de travail. Profitons en ! Par exemple, si vous travaillez dans le marketing, choisissez une formation spécialisée dans les réseaux sociaux et apprenez à maitriser les dernières tendances. Si vous êtes webmaster, suivez une formation dans un langage informatique que vous ne connaissez pas ! Les possibilités sont nombreuses, les formations encore davantage. Il suffit de vouloir rester performant et compétitif. Plutôt que de subir votre carrière, prenez la en main et devancez la concurrence. Tout cela ne tient qu’à vous. 


La fin de la routine

Cet article vous révolte jusqu’à présent ? Dans votre esprit, le travail reste un moyen de subvenir à vos besoins et rien de plus ? Il va être difficile de vous convaincre mais nous vous proposons d’observer cette situation sous le spectre de la fin de la routine professionnelle. Qu’est-ce donc cela, vous demandez-vous certainement. C’est très simple. Dans un article précédant, nous évoquions le « Bore-out », syndrome dû à l’ennui au travail, et parlions de la formation comme un des remèdes contre ce mal du 21ème siècle. Si vous êtes réticents quant à l’idée de rester performant, vous pourriez voir la formation comme une possibilité d’apprendre et de redonner de la vie à votre quotidien professionnel. En outre, une nouvelle tendance de carrière est en train de voir le jour : le slasher. Être hybride, le slasher - aussi connu sous le nom de « boulimique du travail » ou « schizophrène professionnel » fait le choix d’endosser plusieurs casquettes professionnelles dans le but de s’épanouir. Le slasher comme on l’appelle, a généralement entre 25 et 35 ans et il est en train de révolutionner notre façon de travailler. Fini le schéma traditionnel avec un même métier toute une vie, ce multi-casquettes revendique son côté touche-à-tout. Refusant l’ennui ou la routine, le slasher se forme et se reforme pour alimenter sa vie professionnelle et ainsi, donner du mordant à une carrière qui aurait pu être banale. 

Vous souhaitez réussir votre transformation professionnelle et arrêter de subir votre carrière ? Choisissez une de nos nombreuses formations éligibles CPF et prenez le train de la formation avec Boomer !

Profitez de nos formations
entièrement financées par votre CPF

Laissez vos coordonnées pour être rappelé.

Profitez de nos formations
entièrement financées grâce à votre CPF

Laissez vos coordonnées pour être rappelé
Par téléphone au :
01 87 21 17 77
Merci ! Nous vous rappellerons prochainement
Erreur

Nos organismes partenaires

Boomer vous accompagne dans vos formations 100% vidéo
et financées en totalité grâce à votre budget CPF.
+33 (0) 1 87 21 17 77
contact@boomer-formation.fr
Heures d'ouverture
Lundi - Jeudi : 9:00 - 19:00
Vendredi : 9:00  - 18:00
Samedi : Fermé
Dimanche : Fermé
Aide à l'inscription
2020 © Boomer - Tous droits réservés
CGV